Aires protégées

La conservation des milieux naturels d’intérêt est d’une grande importance pour la région. Chaudière-Appalaches présente un retard marqué par rapport aux autres régions, avec seulement 1,91% d’aires protégées en milieu continental (terrestre et eau douce). Un milieu marin et côtier représentant 4,16% de la région a également été placé en réserve de territoire aux fins d’aire protégée.

Depuis 2012, grâce au travail du CRECA, 24 km2 de vieux témoins écologiques ont obtenu un statut temporaire de protection, 10 nouveaux écosystèmes forestiers ont obtenu le statut d’exceptionnel (EFE) et un a été reconnu à titre de milieu humide d’intérêt (MHI). Parmi ces milieux, seuls les EFE sont actuellement reconnus dans le registre des aires protégées du Québec.

L’organisme a également été impliqué dans tous les projets d’aires protégées proposées au MELCC en 2014, soit celui du secteur de la rivière Daquaam, des Monts Notre-Dame, du Mont Sugar Loaf, du Massif du Sud et de la Forêt de la Seigneurie de Lotbinière. Le CRECA travaille présentement, en partenariat avec quatre organismes et institutions, dont la MRC de Lotbinière, à la réalisation d’un projet de réserve de biodiversité dans la Forêt de la Seigneurie de Lotbinière.

Le CRECA poursuit son travail dans le but d’augmenter la superficie d’aires protégées en Chaudière-Appalaches et d’améliorer la connectivité entre les vieilles forêts de la région.

Nos paysages protégés

Dans le cadre de l’initiative Nos paysages protégés, pour toujours, réalisée avec le soutien de l’initiative Plein aire de la Société pour la nature et les parcs du Québec, le CRECA vise à:

– Structurer et déposer deux nouvelles propositions d’aires protégées en terre publique, soit au Massif du Sud et au lac Talon.
– Réaliser une analyse de connectivité entre les ilots de vieilles forêts de la région avec en priorité le territoire reliant les secteurs du Massif du Sud et du lac Talon et incluant les secteurs du lac Long, de la Grande Coulée ainsi que les témoins écologiques sous moratoire de coupe jusqu’en 2028.

L’équipe du CRECA a préparé les documents suivants pour ceux qui aimeraient en connaître davantage sur le projet:

Pour en savoir davantage sur les initiatives liées aux aires protégées et à la connectivité, communiquez avec Audrey Paquette, audrey.paquette@creca.qc.ca